Accéder au contenu principal

Direction London, via Québec



Wow quelle vie à 1000 milles à l'heure, je ne vois pas le temps passer. Tant mieux, le temps est mauvais!

Bref je commence à ressentir ce qu'on me disait: 5 cours universitaires c'est beaucoup plus dur que 4, sans compter les ptits cours de 1 crédit. Mais ça me tient occupé, disons.

Sur ce, j'ai pas encore eu le temps de vous conter ma fin de semaine passée.

 Une virée à Québec dans les règles de l'art. Étant invités à un "speed-dating" organisé par nos irremplaçables cyclistes de montagne Steph et Reb, Françis Morin et moi sommes partis dans la vieille capitale.

Nous avons profité de la journée de samedi pour se tapper un excellent training avec les membres de l'équipe du Québec de vélo de montagne, volet développement, qui étaient en camp d'entraînement à la Forêt Montmorency. Raquette le matin, du rouleau en après midi et une séance de musculation très intrépide présidée par le très "fort-des-abdos" Raphaël Gagné, mon dieu que personne était prêt.

Nous avons été super bien reçus par notre hôte Ian Hugues et ses jeunes. Ceux-ci pouvaient aussi compter sur la présence des plus vieux pour "donner l'exemple" hoho. 

À part de ça, le coéquipier Antoine Duchesne était aussi présent et nous a montré qu'il était vraiment juste fort en vélo haha salut Tony! 

Ça n'a fait que du bien, de s'évader de la chambre d'appartement et des piles de jurisprudence à lire. Un bon party le soir et ensuite c'était déjà dimanche et on revenait...

À part ça, et bien c'est vélo-boulot-dodo et pas le temps de s'ennuyer, je pars demain en Ontario, pour aller découvrir les Winter Nationals. Ça fait longtemps que je veux faire de la piste. J'ai finalement accumulé l'argent pour m'acheter un beau vélo cet hiver et je vais pouvoir aller tourner en rond un peu. Je vais essayer de faire un vidéo durant le week-end, pas aussi tarlouse qui celui de l'équipe de France de cyclocross: je vais sûrement faire mieux!

Ça va me faire du bien de pédaler un peu moi aussi. On dirait que tout le monde pédale sauf moi.

Tous ces gens qui arriveront en forme feront certainement en sorte qu'on aura une très belle saison de vélo au Québec. Plusieurs équipes seront au rendez-vous. La nouvelle team spirit/cannondale, les grandissantes Nativo concept et Le Gaspésien, les bien établies Probikepool-Kuota, Garneau et l'équipe pro Spidertech qui viendra certainement faire son tour à plusieurs occasions. Tant pis si le niveau est trop fort, c'est pas en faisant l'inverse qu'on va s'améliorer... Je ne reviendrai pas sur ce sujet!

Parlant de fort, on peut dire que Julien Fillion commence bien sa saison comme il l'avait annoncé en ces pages il y a déjà plusieurs semaines. Un très solide performance dans un Tour de Wellington vraiment pas facile, tout cela au cours d'un beau voyage au pays de l'anneau. Je suis jaloux.

Parlant d'entrevue, celle avec Stéphane Cossette devrait arriver un jour qu'on va se croiser sur internet et qu'on aura une bonne heure devant nous. Ça risque d'être intéressant.

Petit passage journalistique. Très bon coup de Jean-François Racine qui a trouvé le Doc. de Geneviève Jeanson à Haïti. Genre de scoop que seul un journaliste et cycliste peut trouver. Dommage que la suite fut moins glorieuse mais bon, c'était une bonne histoire.

De retour dans le froid, je vous signale, si vous ne le saviez pas, que les marmottes ont vu leur ombre, ça veut dire qu'on roule dehors dans six semaines!! Tenez bon, ou inscrivez-vous au penthatlon, ça passe plus vite. 

Si vous êtes peinard en attendant et que vous aimez les sports de glisse, je vous conseil de vous acheter les skis raccoon, fraîchement fabriqués avec amour par le Lance Armstrong des Mardis de Lachine, Sébastien Moquin. «-------- hahahah ce lien est scandaleux!!

Parlant de Lance, je vous envoie un BON (rare) vidéo de motivation relatant la carrière de nul autre que celui-ci, partant de son titre mondial, passant par la mort de son coéquipier Fabio Casartelli, l'épisode du cancer, son maillot jaune au Puy du fou en 1999, sa victoire à Sestrière alors qu'il flottait dans son jersey x-small et ainsi de suite. Toutes ses conquêtes que j'ai vues à la télévision durant ma jeunesse et qui se sont scellées par ce beau discours sur les Champs-Élysées en 2005. Un ode au bike, en oubliant pour un instant toute la dope qui trouble ce milieu...

Bon c'est assez, j'ai plogué tout le monde. On se reparle dans quelques jours.

Commentaires

Maxime Maltais a dit…
Ouin Ouin tu n'as pas mis le lien de Lance !
Anonyme a dit…
Aille yé ou ton video de Lance ?? :P on le voit pas
Diane a dit…
Effectivement tu as oublié le lien je crois. Je te pardonne ça mais pas d'avoir oublié mon anniversaire le 4.... JOKE!!! L)

Posts les plus consultés de ce blog

Si je meurs frappé par une voiture

Ça y est, la neige est partie. Tous les cyclistes roulent dehors.
Dans mon esprit, une question presque morbide me revient maintenant à chaque printemps: Qui se fera tuer sur son vélo cette année?... 
La route appartient à tous et ces moments de liberté sont à nous. Svp ne nous en privez pas. Photo: Geoffroy Dussault
Si jamais je meurs frappé par une voiture, je serai une autre victime de l’inattention d’un conducteur, d’un texto ou même de l’alcool au volant. Ce sera peut-être en partie de ma faute, mais qui ne fait jamais d'erreur? En général, sur la route, les plus vulnérables n'ont pas droit à l'erreur.
Si jamais je meurs frappé par une voiture, dîtes-vous que c’était ma pire crainte, que j'y pensais à chaque jour. Mais il faut continuer à vivre, continuer à rouler.
Si jamais je meurs frappé par une voiture, dites-vous que j'ai pu voyagé un peu dans ma vie, que je considérais le Québec comme un endroit merdique pour pédaler. Nous côtoyons chaque jour des con…

Merci aux automobilistes

Je pense qu'on ne vous l'a jamais dit. 
Chaque jour du printemps, de l'été et de l'automne, nous sortons rouler. Vous êtes des milliers à nous contourner, à laisser 1, 2, 3 mètres de distance entre nous et votre voiture. 
Merci à la grande majorité des automobilistes qui nous permettent de pratiquer notre sport préféré en sécurité.
Dans un débat qui tourne en rond depuis des années entre les autos et les vélos, on oublie souvent que la plupart des automobilistes sont très courtois. Ils le font de bon coeur ou encore en pestant dans leur voiture contre les maudits bécyks. Mais ils ont assez de conscience sociale pour nous donner de l'espace, quelle que soit leur opinion sur le sujet.
MERCI
Je suis le premier à chialer contre les cyclistes imprudents quand j'embarque dans ma voiture. Pourtant, je passe des centaines d'heures sur mon vélo à chaque année depuis 15 ans. 
Chers collègues sur deux roues, vous remarquerez que les coups de klaxons, les frôlements d…

Si la route ne suffit plus

Nous vivons dans un monde moins périlleux qu'autrefois. Pour nous qui lisons ces lignes, plusieurs choses si précieuses il y a un siècle sont aujourd'hui acquises; avoir un travail valorisant, manger à sa faim, pratiquer des loisirs, etc.

Si bien qu'on s'invente parfois des problèmes. Les grandes maladies infectieuses du passé ont laissé place à la déprime, au syndrome du gazon plus vert chez le voisin. 
À quelque part, si la survie nous garde vivant, la facilité semble nous tuer.
Donc on se met dans la misère pour se sentir en vie. Côté vélo, même si on peut dire que la situation s'est améliorée depuis que les pays modernes ont commencé à asphalter les routes il y a des décennies, allez comprendre pourquoi on les fuit maintenant pour retourner rouler sur la gravelle. 
Tout s'explique. Combien de nos sorties de vélo furent sans histoire? On roule souvent les mêmes parcours, près de chez soi. Si beaux mais si prévisibles à la fois.
C'est pourquoi l'hiver…