Accéder au contenu principal

Les elfes du bike

« J’étais là il y a 3000 ans! »

Vous l’aurez reconnu, c'est Elrond, Seigneur de Fondcombe, qui a prononcé cette réplique dans le premier volet du Seigneur des Anneaux.

Il raconte ses vieilles histoires de gars immortel qui n'intéressent personne. Tellement découragé de voir que les ténèbres se réveillent à nouveau, Elrond explique que l’anneau, source de chicane, aurait pu être détruit il y a longtemps. Elrond était là, lui. Il est TOUT LE TEMPS là!

« Tu manges juste une salade après 5h de vélo? Hummrr... »

Hélas, à l'époque, les hommes, êtres mortels et cupides, ont décidé de garder l’anneau pour dominer le monde. En traversant les âges du monde fantastique, les elfes côtoient de générations de guerriers qui un jour ou l’autre, font des erreurs fondamentales qui vont causer leur perte.

Parce que les hommes n’en ont rien à faire des conseils des elfes.

Et les elfes sont tannés.


Tour de l’Abitibi 2007: seule une poignée de Québécois au départ roulent encore, 11 ans plus tard...

Un petit tour et puis s’en va

Depuis combien de temps roulez-vous? Combien d’années d’expérience compte votre ami cycliste le plus expérimenté?

Celui qui sait, sait qu’il ne sait rien. Quand on est dans le monde du vélo depuis un certain temps, on voit des nouveautés qui crucifient tout ce qui existait avant. Puis ça part... et ça revient encore.

Exemples:

- Asphalte vs gravel
- Roues 26 vs 27.5 vs 29
- Dérailleur avant vs one-by
- Hardtail vs double suspension
- La popularité du vélo de route
- Acier vs Aluminium vs Carbone
- Les couleurs fluos vs noir et blanc
- La popularité du vélo de montagne
- Lunettes horribles vs belles lunettes
- Grip shift vs rapidfire vs Dual control
- 9 vs 10 vs 11 vitesses vs singlespeed (!)
- PAM vs FTP vs CP20 vs test cooper vs paliers dans le gymnase
- Watts vs pourcentage de fréquence cardiaque basé sur 220 moins ton âge
- Instinct de course et passion vs données de performance et courses emmerdantes
- Étirements vs bains de glace vs electrostimulation vs jambes dans les airs vs bière
- Pâtes vs salade vs pomme vs sans gluten vs mange des légumes pis toute va bin aller

Je pourrais continuer toute la nuit. Pour ceux qui découvrent le monde du vélo, il pourrait être tentant de croire qu’on ne reviendra pas en arrière sur ces technologies et ces écoles de pensées. En général, on appelle ça le progrès, mais ça peut aussi n'être qu'une mode qui ne bonifie aucunement votre pratique cycliste.

Quant à moi, je dirais qu'on est à la veille de voir le monde se cloper une bonne cigarette avant le départ d'un critérium singlespeed sur de la gravelle. Full circle.


Dans un futur près de chez vous

Chacun prend ce qu’il veut de tout ça. Le point de réflexion central devrait toutefois être: Est-ce que cette méthode ou cet équipement me rendra encore plus enthousiaste à la pratique cycliste à long terme? Est-ce que ça va me pousser à rouler durant plus d’années?

Parce que souvent, ce n’est pas le cas. Et c’est pour ça que le Team Gris existe.

Lorsque j’ai commencé le vélo à 12 ans, j’avais plein d’amis. Au cours des 5 années suivantes, ils ont tous arrêté le bike, sauf ceux qui sont devenus pros. Arrivèrent d’autres nouveaux amis, super smaths, motivés et passionnés. Ils ont tous arrêté il y a longtemps eux aussi…

Et ça a continué. Depuis 4-5 ans, je n’ai plus grand chose à dire aux nouveaux cyclistes. Le fossé de l’incompréhension se creuse. Ils sont inondés par la salade, l’entraînement par intervalles, les capteurs de puissance, le plan d’entraînement de leur coach, parfois un professionnel qui dilue son propre plan pour le “personnaliser” à ses clients. Toutes ces choses qui pourraient les brûler prématurément du vélo.

On aimerait voir ces gens pédaler plus longtemps. Mais comment durer sur un bicycle à pédales si tu t’en impose autant?

Ces méthodes ne sont pas le mal incarné, mais souvent elles sont présentées comme la seule route vers l'accomplissement cycliste. On a tous passé par là. Malheureusement, elles conviennent à moins de gens qu'on pense.

Regardez votre entourage cycliste changer sur une période de cinq ans... C'est une donnée bien plus crédible que tout ce qu'un capteur de puissance pourrait exprimer.

J’ai plusieurs elfes du bike comme modèles. Chaque année, je les croise sur une course ou une ride. Ils sont toujours là. Certains ont été aux Olympiques, d’autres n’ont jamais fait une course. Mais chaque été, ils roulent fort, donnent leur 100%. À travers la famille, le travail et tout le reste, ils ne pourraient jamais totalement laisser tomber leur vélo. Mais c'est aussi parce que le vélo ne les a jamais laissé tomber.

N’oubliez jamais ces raisons qui vous ont un jour permis de découvrir le plus beau sport du monde. Bonifiez-les pour continuer de rouler en gardant l’équilibre, pour être encore là dans 3000 ans… moins ton âge.

Présentez vos elfes du bike sur la page du Team Gris.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Si je meurs frappé par une voiture

Ça y est, la neige est partie. Tous les cyclistes roulent dehors.
Dans mon esprit, une question presque morbide me revient maintenant à chaque printemps: Qui se fera tuer sur son vélo cette année?... 
La route appartient à tous et ces moments de liberté sont à nous. Svp ne nous en privez pas. Photo: Geoffroy Dussault
Si jamais je meurs frappé par une voiture, je serai une autre victime de l’inattention d’un conducteur, d’un texto ou même de l’alcool au volant. Ce sera peut-être en partie de ma faute, mais qui ne fait jamais d'erreur? En général, sur la route, les plus vulnérables n'ont pas droit à l'erreur.
Si jamais je meurs frappé par une voiture, dîtes-vous que c’était ma pire crainte, que j'y pensais à chaque jour. Mais il faut continuer à vivre, continuer à rouler.
Si jamais je meurs frappé par une voiture, dites-vous que j'ai pu voyagé un peu dans ma vie, que je considérais le Québec comme un endroit merdique pour pédaler. Nous côtoyons chaque jour des con…

Merci aux automobilistes

Je pense qu'on ne vous l'a jamais dit. 
Chaque jour du printemps, de l'été et de l'automne, nous sortons rouler. Vous êtes des milliers à nous contourner, à laisser 1, 2, 3 mètres de distance entre nous et votre voiture. 
Merci à la grande majorité des automobilistes qui nous permettent de pratiquer notre sport préféré en sécurité.
Dans un débat qui tourne en rond depuis des années entre les autos et les vélos, on oublie souvent que la plupart des automobilistes sont très courtois. Ils le font de bon coeur ou encore en pestant dans leur voiture contre les maudits bécyks. Mais ils ont assez de conscience sociale pour nous donner de l'espace, quelle que soit leur opinion sur le sujet.
MERCI
Je suis le premier à chialer contre les cyclistes imprudents quand j'embarque dans ma voiture. Pourtant, je passe des centaines d'heures sur mon vélo à chaque année depuis 15 ans. 
Chers collègues sur deux roues, vous remarquerez que les coups de klaxons, les frôlements d…

Si la route ne suffit plus

Nous vivons dans un monde moins périlleux qu'autrefois. Pour nous qui lisons ces lignes, plusieurs choses si précieuses il y a un siècle sont aujourd'hui acquises; avoir un travail valorisant, manger à sa faim, pratiquer des loisirs, etc.

Si bien qu'on s'invente parfois des problèmes. Les grandes maladies infectieuses du passé ont laissé place à la déprime, au syndrome du gazon plus vert chez le voisin. 
À quelque part, si la survie nous garde vivant, la facilité semble nous tuer.
Donc on se met dans la misère pour se sentir en vie. Côté vélo, même si on peut dire que la situation s'est améliorée depuis que les pays modernes ont commencé à asphalter les routes il y a des décennies, allez comprendre pourquoi on les fuit maintenant pour retourner rouler sur la gravelle. 
Tout s'explique. Combien de nos sorties de vélo furent sans histoire? On roule souvent les mêmes parcours, près de chez soi. Si beaux mais si prévisibles à la fois.
C'est pourquoi l'hiver…