Accéder au contenu principal

Les nouvelles cyclistes de décembre


Elle est de retour!

Eh oui, cette fameuse période de l'année où, suite aux camps d'entraînements des équipes professionnelles, les coureurs qui ont changés d'équipe disent tous qu'ils sont impressionnés par le professionnalisme de leur nouvelle formation, qu'il s'agit d'un nouveau départ pour eux et qu'ils visent les classiques du printemps et le Tour de France...

Certains en profitent pour régler leurs comptes avec leur ancienne équipe qui, évidemment, les empêchait de progresser et était mal organisée en matière de leadership.

 Bref, comme à chaque années, toutes les équipes professionnelles sont plus professionnelles que toutes les autres (eux-mêmes) qui ne sont vraiment pas professionnelles. 

Après mure réflexion, j'ai décidé que ça dépendait du point de vue de chacun et qu'il n'y a pas de norme dans ce domaine!!

Heureusement qu'on peut compter sur de vraies nouvelles rafraîchissantes, comme le passage espéré et attendu de l'équipe Spidertech en catégorie pro continentale. Tout un accomplissement qui, bien sûr, a été peu souligné dans la presse québécoise. C'est pas une histoire de bâtons pis de rondelles donc on s'en fou?? En gros c'est un peu ça... Mais moi je trouve que c'est cool et je le souligne quand même.

Côté nouvelles épicées, on peut encore compter sur ce cher Mario Cipollini pour dire tout haut ce que bien du monde pense tout bas. Il a raison, Andy Shleck et Alberto Contador sont beaucoup trop amis pour être les deux meilleurs cyclistes du monde!

C'est pas compliqué, cet été on aurait quasiment pu croire qu'ils sortaient ensemble... Bon c'est pas de nos affaires mais c'est une tendance qui s'élargit dans le sport. Des boxeurs qui ne se "chiennent" pas avant un combat, les gros bagarreurs qui n'ont plus leur place dans la NHL et qui se recyclent en végétarien ou encore des pilotes de Nascar maigres... où est-ce qu'on s'en va!?

De mon côté, si vous ne savez pas encore que je ne suis vraiment pas un maniaque ni un bon critique  d'équipement (aussi appelé matos par ceux qui sont branchés dans le domaine), et bien je vous en donne une autre bonne preuve ici:

Cette semaine, j'ai découvert le sens du mot Gore-tex. En effet, les chaussures de course hivernale que j'ai achetée à la boutique Le coureur de Sherbrooke sont imperméables.

 Moi je capote en ce moment! Hier soir j'ai couru 1h15 dans la gadoue (parce que nous on a pas de tempête ici ;) et j'avais les pieds secs du début à la fin. La théorie de l'évolution est donc vraie, j'évolue tranquillement, après 10 ans à me geler les pieds tout l'hiver.

L'évolution de mon cerveau cessera toutefois jeudi à 11h30 pour une bonne pause de 3 semaines, on pourra alors jaser des vraies affaires :)

Bye

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Si je meurs frappé par une voiture

Ça y est, la neige est partie. Tous les cyclistes roulent dehors.
Dans mon esprit, une question presque morbide me revient maintenant à chaque printemps: Qui se fera tuer sur son vélo cette année?... 
La route appartient à tous et ces moments de liberté sont à nous. Svp ne nous en privez pas. Photo: Geoffroy Dussault
Si jamais je meurs frappé par une voiture, je serai une autre victime de l’inattention d’un conducteur, d’un texto ou même de l’alcool au volant. Ce sera peut-être en partie de ma faute, mais qui ne fait jamais d'erreur? En général, sur la route, les plus vulnérables n'ont pas droit à l'erreur.
Si jamais je meurs frappé par une voiture, dîtes-vous que c’était ma pire crainte, que j'y pensais à chaque jour. Mais il faut continuer à vivre, continuer à rouler.
Si jamais je meurs frappé par une voiture, dites-vous que j'ai pu voyagé un peu dans ma vie, que je considérais le Québec comme un endroit merdique pour pédaler. Nous côtoyons chaque jour des con…

Merci aux automobilistes

Je pense qu'on ne vous l'a jamais dit. 
Chaque jour du printemps, de l'été et de l'automne, nous sortons rouler. Vous êtes des milliers à nous contourner, à laisser 1, 2, 3 mètres de distance entre nous et votre voiture. 
Merci à la grande majorité des automobilistes qui nous permettent de pratiquer notre sport préféré en sécurité.
Dans un débat qui tourne en rond depuis des années entre les autos et les vélos, on oublie souvent que la plupart des automobilistes sont très courtois. Ils le font de bon coeur ou encore en pestant dans leur voiture contre les maudits bécyks. Mais ils ont assez de conscience sociale pour nous donner de l'espace, quelle que soit leur opinion sur le sujet.
MERCI
Je suis le premier à chialer contre les cyclistes imprudents quand j'embarque dans ma voiture. Pourtant, je passe des centaines d'heures sur mon vélo à chaque année depuis 15 ans. 
Chers collègues sur deux roues, vous remarquerez que les coups de klaxons, les frôlements d…

Si la route ne suffit plus

Nous vivons dans un monde moins périlleux qu'autrefois. Pour nous qui lisons ces lignes, plusieurs choses si précieuses il y a un siècle sont aujourd'hui acquises; avoir un travail valorisant, manger à sa faim, pratiquer des loisirs, etc.

Si bien qu'on s'invente parfois des problèmes. Les grandes maladies infectieuses du passé ont laissé place à la déprime, au syndrome du gazon plus vert chez le voisin. 
À quelque part, si la survie nous garde vivant, la facilité semble nous tuer.
Donc on se met dans la misère pour se sentir en vie. Côté vélo, même si on peut dire que la situation s'est améliorée depuis que les pays modernes ont commencé à asphalter les routes il y a des décennies, allez comprendre pourquoi on les fuit maintenant pour retourner rouler sur la gravelle. 
Tout s'explique. Combien de nos sorties de vélo furent sans histoire? On roule souvent les mêmes parcours, près de chez soi. Si beaux mais si prévisibles à la fois.
C'est pourquoi l'hiver…