Accéder au contenu principal

Classique


La première course du calendrier québécois, pour la quatrieme saison consécutive, se fera à Sainte-Martine ce dimanche. 

Les classiques de cette première annuelle:

1- La course où l'on a tout à gagner (on en parle passionnément depuis 2 mois) mais aussi où l'on a rien à perdre (quand on se fait battre et qu'on dit qu'on s'en fou parce que c'est juste la première de l'année).

2- Celle où ne se rappelle jamais qu'il faut se cacher du vent pour sauver ses forces.

3- Celle qui peut être gagnée en échappée par le gars qui roule depuis janvier ou bien au sprint, caché du vent pendant 110 km, par le gars qui encore son gras d'hiver autour de la bedaine mais qui sprint vite. 

4- Celle où il y a toujours une chute massive dans les cinq premiers kilomètres.

5- Ultimement, celle ou tout le monde se dit : "Eille ça va?en forme?" Non tsé, ça fait juste cinq mois que je m'entraîne pour courir, je suis vraiment pas en forme...

Cette course où l'on va probablement me dire que je fais bien ou non de spéculer sur le dopage de certains coureurs professionnels sur mon blogue. Quel que soit votre opinion, pour qu'elle soit valable à mes yeux et à ceux des lecteurs, signez-le svp.

C'est un classique, ceux qui ne sont pas d'accord ne signent jamais leur commentaires, je ne comprend pas en quoi c'est si difficile d'assumer ses écrits.

Je l'ai déjà dit et je le répète: si vous n'êtes pas d'accord (ou complètement aveugle du cyclisme professionnel, au choix) et que vous voulez me contredire, ayez s'il vous plait l'allégeance de signer votre nom à la fin de votre commentaire. Merci. 

En passant, relativisons un peu. Si un coureur sortais du peloton bien assis, à 50 kilomètres du but, dimanche prochain à Sainte-Martine, avec un peloton déchaîné à ses trousses incapable de refermer l'écart, vous poseriez-vous de très sérieuses questions? Imaginez dans une course pro... Je pense qu'il faut être un coureur pour vraiment comprendre ce non-sens.

Toujours en matière de cyclisme professionnel, je dois dire que les classiques ardennaises nous présentent jusqu'à maintenant un spectacle beaucoup plus intéressant que les Flandriennes. 

J'en ai eu pour mon argent en regardant les 20 derniers kilomètres de l'Amstel Gold race, Dimanche matin. Toutes ces petites routes à travers la belle Hollande, ça commence bien la journée dominicale et on a retenu notre souffle jusqu'à la fin.

Les gars de Katioucha qui ont fusé de partout, tout comme les frères Shleck, l'irrésistible démarrage de Philippe Gilbert dans le Cauberg et finalement, le superbe effort du Canadien Ryder Hesdjedal qui termine 2e. WOW. Ça c'est du vrai becyk!!! 

Ce fut un peu la même chose hier matin lors de la Flèche Wallonne. Parcours un peu moins flamboyant, mais combien compensé par ce terrible Mur de Huy qui a donné du fil à retordre même aux meilleurs. 

Content de voir Cadel Evans qui en accroche une belle à son palmarès en plus de montrer que la malédiction du maillot arc-en-ciel ne l'affecte pas!

C'était la première fois que je visionnais la Flèche. Le mur de Huy vient de s'ajouter à mes destinations pour mon voyage en Belgique...

D'ici là, une belle saison de course nous attend. Désolé, je n'arrête pas d'y penser. Je roulerai cette année sur un nouveau Kuota Kredo, rouge au lieu d'orange cette fois, sauf qu'il est équipé de sram force au lieu de red et surtout de roues Zipp 404. 

Voilà maintenant 4 ans que je disais à qui voulait l'entendre que jamais je ne me payerais le luxe des roues profilées. Hors de prix. Je disais que j'attendrais qu'on m'en fournisse. Ce jour est arrivé lundi, je suis comme un petit enfant. Maintenant, il faut pédaler fort!!

Pour finir, je dirais que les films de mon coloc dans la bibliothèque de mon salon ne m'attiraient pas vraiment. Jusqu'à ce que je les retrouvent tous dans la section "classiques" du club vidéo. Je devrai donc les écouter! 

Tient, comme par Hasard, j'ai maintenant tout mon temps, il est 11h30, l'école est finie jusqu'en septembre...

À dimanche

Commentaires

Carol a dit…
Good job el coloc. Moi j'arrive samedi pm.
Carol a dit…
Good job el coloc Michel pour la session. Bien hate de te voir! Moi j'arrive samedi en pm.
David Maltais a dit…
J'ai compris j'ai compris!! Pas obligé de le dire deux fois :P :D

Carol-Michel, il ne nous reste qu'une chose à faire, GAGNER!!

HUHU à plus
Maxime Maltais a dit…
Je suis un Michel perdu qui a bien hâte rouler avec d'autres Michel.
Ugo Lapierre a dit…
je suis vraiment pas d'accord

j'ai fais la cyclo LES 260km du tour des flandre le samedi et vu de mes yeux la suite à la télé un partie de la course le dimanche et Bonnen a comit un grave erreur en poussant un braquet beaucoup trop gros sur le kapelmuur au lieux d'avoir les fesses sur sa selle et mouliner comme Cancellara pourquoi? faut être coureur pour savoir.
Parijs-Roubaix(Flamant) va voir les pavés par toi même j'étais là tu peu voir les photos sur mon facebook c pas donné à tout le monde tu as beau être dans les roues tu arrête de pédaler tu (stall), contrairement à ste-martine ou toi tu peu faire la course dans le peloton et ne pas trop dépenser d'énergie,et même ste-martine 50 courreurs comme toi et je dis bien pour ne pas être trop prétencieux 50 courreur NON organisé et moi seul à l'avant et je gagne,ça aussi faut l'avoir véçu pour le savoir.
un exemple l'an passé pont-rouge M.Charle Dionne à fais si mon souvenir est bon près de 70 ou 80km à l'avant pas seul mais 3 coureurs,selon tes dires les 3 coureurs sont dopé
j'ai crié après tout le monde j'ai mème fais presque un tours à tirer au dessus de 40km/h un peloton qui ne voulais pas travallier pourquoi? parce que la course au départ à été difficile donc pour espérer finir en beauté ils faut préserver les jambes , ça aussi faut être un vrai courreur pour savoir mais surtout l'avoir vécu.

désoler
Benoit Lussier a dit…
Excusez pardon monsieur le VRAI coureur... Nous les PETITS coureurs ne comprenons certainement pas le course vous semblez la connaître.
Moi j'appuis Dâvid, jusqu'à preuve du contraire!!
Jean-Philippe Paradis a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
JP Paradis a dit…
Ugo, tu est tellement ridicule, je ris depuis 10 minute.

Merci pour ton beau commentaire HYPER-pertinent.

Au plaisir de te voir dominer le circuit québécois à ton retour.

DésolÉ
Maxime Maltais a dit…
Définition de coureur : (sports) sportif qui participe à une course, à pied, à ski, à vélo ou à l'aide d'un autre véhicule

Il n'y a cependant pas de définition dans le dictionnaire pour vrai coureur.
Ugo Lapierre a dit…
dire quelqu'un dopé sans preuve c pas correct moi je dis que c pas anormal de voir cancellara sortir du pelloton et gagné a 50km de l'arrivé à paris-roubais ou au tour des flandres dans une course avec les pavé de la belgique c quelque chose de bien différent .
Sur le dopage je laisse le bénifice du doute jusqu'au jour ou le controle est positif et la c impardonable Ricardo Ricco sera un tricheur pour la vie selon loi.

M.Lussier ¨Moi j'appuis Dâvid, jusqu'à preuve du contraire¨ comment fais-ont pour prouver le contraire?
quelque chose D'anormal c quelqu'un qui fini 85e au clasement général de la FQSC et qui a une équipe avec vélo fournit
et pour moi qui 8e au championnat can elite et qui a toujours de vélo fournit un peu choquant.
Içi en Belgique après 3 semaine 2 grosse équipe avec vélo et tout l'organisation qui me demande de venir avec eux
Bizzare....
JP Paradis a dit…
Pauvre petit gars, tu fais pitié.

Si tu passais moins de temps à chialer après tout le monde pendant les courses, incluant tes coéquipiers, peut-être que tu pourrais te trouver une équipe qui te fournirait un vélo.

Lâche pas et continue ton beau travail.
David Maltais a dit…
Salut les copains,

eh je vois tout ça et je trouve ça plate. J'ai seulement dit ce qui m'est venu en tête (comme dans la tête de bien des gens) lorsque j'ai vu ces courses.

Auriez-vous préféré que je mente en disant que c'était vraiment excitant et humain. Tsé...

D'autre part, Ugo, tu compare des pommes avec des oranges. Je n'ai pas chercher à créer de chicane à savoir qui est meilleur et si je devrais payer mon vélo ou non.

Je fais des courses depuis l'âge de douze ans et j'en ferai jusqu'à ma mort pour une seule raison: la passion.

J'ai eu des vélos gratuits car j'ai toujours bien travaillé et j'ai montré un certain potentiel en catégorie junior. C'est aussi en grande partie grâce à des opportunitées en or que j'ai su saisir ainsi que de bons mots en ma faveur au fil du temps qui m'ont permis de rester dans de bonnes équipe organisées.

C'est vrai qu'il peut être frustrant d'avoir de bons résultats et d'être ignoré, sauf que ce n'est pas mon souci.

Je suis le premier à dire que si j'étais en Europe je paierais tout de ma poche mais ici les choses ont bien tournés pour moi et j'essaie d'entretenir la chance qu'on m'a donnée.

En gros, je fais l'essentiel pour garder mon rang: Je me rend UTILE à l'équipe. C'est la seule raison pour laquelle je cours à peu de frais, ce n'est pas parce que je suis un top gun ni en raison de mon classement FQSC qui n'a aucune importance puisque je cours selon la mentalité suivante:

"Ok, aujourd'hui, je suis capable de faire dans les 10 premiers, mais j'ai deux équipiers qui vont être dans le coup pour la victoire. Je vais donc jouer leur carte. Et voila, je finis loin et on place un gars sur le podium".

C'est comme ça que ça marche dans ma tête et le jour où je considérerai que je suis la carte à jouer, t'inquiète pour moi, je ne finirai pas 82e.

Autres facteurs, j'ai 20 ans et suis encore en développement et surtout en apprentissage tactique, je travaille environ 18 heures par semaine et je vais à l'Université temps plein. Ça explique des performances, ça aussi. Mais ce sont mes choix et en général j'aime ce style de vie.

En terminant, je ne veux pas être plate, mais j'écris sur un blogue que même toi, qui semble me trouver très ridicule, lit probablement assez souvent.

Pour le commanditaire d'une équipe de vélo provinciale au Québec, les revenus générés par le fait que son nom est affiché à chacune des quelque 600 visites par article sont des revenus qui dépassent facilement toute la couverture qu'un commanditaire n'obtiendra jamais en voyant son coureur gagner n'importe quelle course majeure au Canada.

C'est plate pour toi, mais ça aussi, c'est se rendre utile à l'équipe.

Quoi qu'il en soit, vélo gratuit ou pas, je continuerai de courir sans arrêt tout en jasant de bike avec toutes les gens de tous les âges que je rencontrerai et avec qui je me sens en respect mutuel non-basé sur le classement FQSC ni autre critère un peu vague.

Bref, on est pas dans la même ligue, je ne m'investis pas autant que toi, n'ai pas les mêmes résultats ni les mêmes intentions alors cesse s'il-te-plait d'user de condescendance à mon égard.

Le savoir-vivre, ça aussi c'est important dans une équipe.

Bonne chance dans ton développement
Tony a dit…
salut monsieur le champion des st-martine, comme pour toi ou presque, j'étais bien au tour des flandres aussi, une semaine après et je fesais la course (coupe des nations u23) ce que je crois être un très gros niveau, et personne, meme parmi les meilleurs étais ou aurais pu passer proche de déposer quelqun de la sorte, et j'ai aussi courru sur les pavée de parix roubaix, et tu as raison, quand on cèse de rouler on stall. mais rendu a 50 borne de la ligne, ak les 10 mielleurs coureur de classique au monde son dans le meme brake et que quelqu'un sort sans meme attaquer la bouche fermer, réussit a dépauser tout le monde, qui eux ne tire meme pas non qua suivre dans sa roue... je crois que sa commence a sortir de l'ordinnaire.

En tk crois s'en ce que tu veux mais moi je suis très daccord avec les dire de monsieur maltais face au dernier résultat de monsieur spartacus.

Et jentrerais pas dans les détails des becik gratui.

Bon au plasir de courire contre toi cette été que d'apprendre le plus possible avec toi qui est sans doute un des meilleurs que je vais avoir la chance de courire contre vue ce que tu avance.
yoyoy
tony a dit…
j'oubliais, pour ce qui est de tes bitchage face a dâvid, je trouve sa vraiment déplacer, peu importe la force que tu as ou la vitesse que tu va, ta pas une criss taffaire a parler du monde dmeme, je crois que je suis une des meilleurs personne pour dire que tout ce que dâvid as il la mérité plus que bin bin bin du monde, alors a lavenir quand tu va vouloir délater des choses de la sorte, abstien toi sa va seulement etre mieu
Anonyme a dit…
Monsieur Lapierre,

Même si vous êtes probablement une super machine qui gagne tous sur son passage......La seule raison pourquoi les européens veulent vous commanditer c'est qu'ils ne parlent pas la même langue que vous et qu'ils ne peuvent pas comprendre ces commentaires complètement ridicules (je pèse mes mots). C'est très facile de comprendre pourquoi vous n'êtes pas commandité. La prochaine fois que vous devez faire des intervalles, arrêtés et essayer d'améliorer votre façon de penser cela va être plus utiles.

Bonne chance dans votre carrière je crois que vous allez en avoir plus que besoin...


Frédéric Boivin

Posts les plus consultés de ce blog

Si je meurs frappé par une voiture

Ça y est, la neige est partie. Tous les cyclistes roulent dehors.
Dans mon esprit, une question presque morbide me revient maintenant à chaque printemps: Qui se fera tuer sur son vélo cette année?... 
La route appartient à tous et ces moments de liberté sont à nous. Svp ne nous en privez pas. Photo: Geoffroy Dussault
Si jamais je meurs frappé par une voiture, je serai une autre victime de l’inattention d’un conducteur, d’un texto ou même de l’alcool au volant. Ce sera peut-être en partie de ma faute, mais qui ne fait jamais d'erreur? En général, sur la route, les plus vulnérables n'ont pas droit à l'erreur.
Si jamais je meurs frappé par une voiture, dîtes-vous que c’était ma pire crainte, que j'y pensais à chaque jour. Mais il faut continuer à vivre, continuer à rouler.
Si jamais je meurs frappé par une voiture, dites-vous que j'ai pu voyagé un peu dans ma vie, que je considérais le Québec comme un endroit merdique pour pédaler. Nous côtoyons chaque jour des con…

Merci aux automobilistes

Je pense qu'on ne vous l'a jamais dit. 
Chaque jour du printemps, de l'été et de l'automne, nous sortons rouler. Vous êtes des milliers à nous contourner, à laisser 1, 2, 3 mètres de distance entre nous et votre voiture. 
Merci à la grande majorité des automobilistes qui nous permettent de pratiquer notre sport préféré en sécurité.
Dans un débat qui tourne en rond depuis des années entre les autos et les vélos, on oublie souvent que la plupart des automobilistes sont très courtois. Ils le font de bon coeur ou encore en pestant dans leur voiture contre les maudits bécyks. Mais ils ont assez de conscience sociale pour nous donner de l'espace, quelle que soit leur opinion sur le sujet.
MERCI
Je suis le premier à chialer contre les cyclistes imprudents quand j'embarque dans ma voiture. Pourtant, je passe des centaines d'heures sur mon vélo à chaque année depuis 15 ans. 
Chers collègues sur deux roues, vous remarquerez que les coups de klaxons, les frôlements d…

Si la route ne suffit plus

Nous vivons dans un monde moins périlleux qu'autrefois. Pour nous qui lisons ces lignes, plusieurs choses si précieuses il y a un siècle sont aujourd'hui acquises; avoir un travail valorisant, manger à sa faim, pratiquer des loisirs, etc.

Si bien qu'on s'invente parfois des problèmes. Les grandes maladies infectieuses du passé ont laissé place à la déprime, au syndrome du gazon plus vert chez le voisin. 
À quelque part, si la survie nous garde vivant, la facilité semble nous tuer.
Donc on se met dans la misère pour se sentir en vie. Côté vélo, même si on peut dire que la situation s'est améliorée depuis que les pays modernes ont commencé à asphalter les routes il y a des décennies, allez comprendre pourquoi on les fuit maintenant pour retourner rouler sur la gravelle. 
Tout s'explique. Combien de nos sorties de vélo furent sans histoire? On roule souvent les mêmes parcours, près de chez soi. Si beaux mais si prévisibles à la fois.
C'est pourquoi l'hiver…