Accéder au contenu principal

Le journalisme, ça fait pas mal aux jambes, yaah!!



Vous comprendrez que je n'ai pas eu le temps d'écrire beaucoup depuis mon retour dans le parc avec la musique qui jouait pas fort sur mon portable. Ben ouais, j'ai pu de radio!

J'ai fait 1h40 relaxe dimanche et lundi, respectivement avec mon frère Maxime et son ami Endrick le premier jour et avec Stéphane Cossette et son père le deuxième jour.

Ce fut aussi l'occasion d'essayer mon nouveau linge très très comfortable. Je crois cependant avoir sous-estimé la grosseur de mes cuisses en prenant un cuissard small. Il est déjà en train de se désintégrer! 

advienne que pourra

Le maillot est toutefois génial. Regardez comme c'est frais ça!


J'ai aussi acheter des pédales speedplay que j'installerai en fin de semaine. Je ne les mets pas tout de suite car je n'ai pas le temps de les ajuster en roulant. Je roule tard en raison de mon stage qui vient de commencer à Radio-Canada.

Vraiment, après une belle semaine à payer physiquement sur le vélo, ça fait du bien de retourner à mes habitudes. Je suis tellement pas fait pour courir pro en vélo, aaahhh.

Vous pouvez suivre mes aventures et celles de mes potes d'école sur ce blogue.

Le stage est génial, les gens sont sympathiques et je retrouve les éléments qui m'ont motivé, il y a 4 ans, à choisir ce domaine d'étude: travail à l'intérieur comme au grand air, se promerner en voiture durant des heures, relever des défis différents au quotidien, absence totale de routine, rencontres avec plein de gens, jasette sans arrêt et être au courant de tout ce qui se passe.

Sérieusement, le monde des communications est trop cool, dommage que les emplois tombent comme des mouches!

advienne que pourra encore une fois, la sélection naturelle va faire son travail comme toujours et je trouverai bien ma place un de ces jours.

En attendant, j'ai couvert aujourd'hui (en observation) la plus grande arrestation de l'histoire au monde contre un groupe de Hells Angels. Très intense et ça commence bien!

Les intervalles de ce soir (les premiers depuis août, des vrais lâ! Pas du spinning en parlant!) m'ont tué et je vais me coucher bientôt.

Je continue à surfer sur ma vague de bonheur de gars qui n'a aucun devoir. Aaaahh la grosse vie!

2110 km

Commentaires

Mitch a dit…
juste pour le fun, ta potence a quelle longueur?? Et la selle complètement reculée!! Ben trop petit pour toi cte bike!!

Je viens de me commander une potence de 140mm! (~:
Anonyme a dit…
yé beau la dedans ce cycliste là...

c hot votre stock pis...SARIEU DUFF...Tu Changeras tes infos à gauche parce que c pas très à jour...julien bergeron serait pas fier de toi.

yé hot en criss votre maillot...pis ton nom...haha!

JS
Anonyme a dit…
tu seras jamais prêt
Christian a dit…
Premier intervalles depuis août! Jude nous en fait faire depuis décembre! Pas dans le piton au début mais depuis mars c'est des vraies. Les coachs ne jurent que par ça pour augmenter la PAM. Guy Thibault disait lors de sa conférence à Alma que c'est la base de l'entrainement et qu'il faut commencer par ça. Ce n'est pas les intervalles qui sont longues à récupérer mais les longues sorties à 7-75% de la PAM.


Signé, un vieux Cyclone qui se mêle pas de ses affaires et qui ose critiqué...
David Maltais a dit…
ouais mais c'est pas suffisant, j'ai appris justement à tellement faire de longues sorties que l'organisme s'y habitue.

Avant, je faisais 2h30 de vélo et c'était du volume. Maintenant, un repos actif, c'est minium 1h30.

En faisant surtout des intervalles en préparation, j'ai manqué de jus au sprint des championnats canadiens juniors après 3 heures de course.

En insistant sur le foncier, les sorties rythmées et quelque périodes d'intensité par année seulement, j'ai pu me détacher du peloton à la fin de 240 km de course à Montréal-Québec. Je ne changerai pas une recette gagnante.

Cependant, pour courir en vélo de montagne, je ferais plus d'intensité, mais là, ce n'est plus la même game et la plupart des gars contre qui je cours travaillent de la même façon que moi!

Sinon t'es lâché quand la course commence, c'est aussi simple que ça.
Anonyme a dit…
le monde se sacre de finir 15 ieme et plus dans une course! tk si c'est ca que tu aime! good!
Guillaume Boivin a dit…
Il a des gens un peu graine qui laisse des commentaires pas raport sous le nom d'Anonyme...pas fort pas fort...lache pas Dave!
Max Maltais a dit…
Anyway c'est bien mieux faire des longues sorties par un temps de flahute à un bon beat que des intervalles trois fois par semaines qui affaiblit ben trop ton organisme. Vive le bike !

Pis ... j'connais rien dans l'bike !

Posts les plus consultés de ce blog

Si je meurs frappé par une voiture

Ça y est, la neige est partie. Tous les cyclistes roulent dehors.
Dans mon esprit, une question presque morbide me revient maintenant à chaque printemps: Qui se fera tuer sur son vélo cette année?... 
La route appartient à tous et ces moments de liberté sont à nous. Svp ne nous en privez pas. Photo: Geoffroy Dussault
Si jamais je meurs frappé par une voiture, je serai une autre victime de l’inattention d’un conducteur, d’un texto ou même de l’alcool au volant. Ce sera peut-être en partie de ma faute, mais qui ne fait jamais d'erreur? En général, sur la route, les plus vulnérables n'ont pas droit à l'erreur.
Si jamais je meurs frappé par une voiture, dîtes-vous que c’était ma pire crainte, que j'y pensais à chaque jour. Mais il faut continuer à vivre, continuer à rouler.
Si jamais je meurs frappé par une voiture, dites-vous que j'ai pu voyagé un peu dans ma vie, que je considérais le Québec comme un endroit merdique pour pédaler. Nous côtoyons chaque jour des con…

Merci aux automobilistes

Je pense qu'on ne vous l'a jamais dit. 
Chaque jour du printemps, de l'été et de l'automne, nous sortons rouler. Vous êtes des milliers à nous contourner, à laisser 1, 2, 3 mètres de distance entre nous et votre voiture. 
Merci à la grande majorité des automobilistes qui nous permettent de pratiquer notre sport préféré en sécurité.
Dans un débat qui tourne en rond depuis des années entre les autos et les vélos, on oublie souvent que la plupart des automobilistes sont très courtois. Ils le font de bon coeur ou encore en pestant dans leur voiture contre les maudits bécyks. Mais ils ont assez de conscience sociale pour nous donner de l'espace, quelle que soit leur opinion sur le sujet.
MERCI
Je suis le premier à chialer contre les cyclistes imprudents quand j'embarque dans ma voiture. Pourtant, je passe des centaines d'heures sur mon vélo à chaque année depuis 15 ans. 
Chers collègues sur deux roues, vous remarquerez que les coups de klaxons, les frôlements d…

Si la route ne suffit plus

Nous vivons dans un monde moins périlleux qu'autrefois. Pour nous qui lisons ces lignes, plusieurs choses si précieuses il y a un siècle sont aujourd'hui acquises; avoir un travail valorisant, manger à sa faim, pratiquer des loisirs, etc.

Si bien qu'on s'invente parfois des problèmes. Les grandes maladies infectieuses du passé ont laissé place à la déprime, au syndrome du gazon plus vert chez le voisin. 
À quelque part, si la survie nous garde vivant, la facilité semble nous tuer.
Donc on se met dans la misère pour se sentir en vie. Côté vélo, même si on peut dire que la situation s'est améliorée depuis que les pays modernes ont commencé à asphalter les routes il y a des décennies, allez comprendre pourquoi on les fuit maintenant pour retourner rouler sur la gravelle. 
Tout s'explique. Combien de nos sorties de vélo furent sans histoire? On roule souvent les mêmes parcours, près de chez soi. Si beaux mais si prévisibles à la fois.
C'est pourquoi l'hiver…